• " L'Art de la Vie " - Fabienne V. - Page 2 : Apprentissage

       Pour acquérir l’esprit de l’Art oriental, il faut maitriser les 8 traits fondamentaux        " L'Art de la Vie " -  Fabienne V.  - Page 2 : Apprentissage de la calligraphie en appliquant la technique de la tenue du pinceau le poignet vide, nous dirions à main levée. Très longs et patients exercices... Le pinceau, l’encre et la main forment un tout qui reçoit et traduit l’impulsion de l’âme. Les traits de base sont la verticale et l’horizontale par lesquelles tout se construit. Mais le tracé circulaire est évidemment, lui aussi essentiel. Il représente l’universel... Uni-versus : retour à l’unité originelle.    Photo 1 : POLYPHONIE, 735 cm X 407 -  Exposition au Musée de Bruges.  

     Durant ces longues années, Fabienne Verdier fera appel à ses ressources intérieures, animée par une volonté sans faille et une grande exigence morale : éthique et esthétique se conjuguent. On est bien là dans le spirituel.

       Apprendre à se concentrer, à tenir et mouvoir le pinceau du calligraphe, requiert des années d’exercices quotidiens : ténacité, opiniâtreté... mais aussi concentration, méditation. Contempler un paysage durant des heures, en capter le flux et la vibration... « En fonction de sa nature, chacun doit trouver ce qui lui est nécessaire pour être réceptif afin de retrouver son unité intérieure. C’est avant tout une attitude de vie quotidienne. Cela s’acquiert par une ascèse rigoureuse au fil des années ».        " L'Art de la Vie " -  Fabienne V.  - Page 2 : Apprentissage

       Au sujet de son art, F.V. parle souvent de “l’expression de son paysage intérieur”. Il ne s’agit pas de représenter mais de traduire la vision du lieu intérieur à un moment donné. Un accord entre l’intime et l’univers transcrit par la valeur de “l’unique trait de pinceau”. Cette notion de l’unicité́ du tracé est à la base de l’expression résultant d’un seul geste venant du Soi profond, maturé dans une intense méditation.  Photo : St Christophe traversant les eaux - d'après Memling, Musée de Bruges. 244 X 271 cm.

       La Lumière que nous cherchons est en nous (Cf. rituel maçonnique). La méditation peut en faire monter quelques rayons à notre conscience. Cet éclairage combine et unifie le monde extérieur et le monde intérieur des sensations, des émotions, des raisonnements... des espoirs et des craintes.

       Ce qui va devenir univers émane du chaos : informel désordre et ténèbres... Mais la Lumière "est" avant toute chose, avant toute forme, « la Vie est la Lumière des Hommes » dit le prologue de Jean (sur lequel nous prêtons serment). L’expression de notre rituel : « Un le Tout » est universelle. Fabienne Verdier s'en est imprégné durant les dix années qu’elle a œuvré au Sichuan.        " L'Art de la Vie " -  Fabienne V. - Page 2

    La pensée de l’Un est aussi paradoxale que celle d’absolu ou du "Tout"... Pensant à l’univers, l’occidental parle d’ordre (cosmos), d’unité, mais aussi de mouvement. « Le pinceau chinois permet de parcourir l’espace en un seul geste qui s’inscrit dans un mouvement gravitationnel comme la marche du monde ».                                                               .                                        .                  Photo 3 : F.V. inscrivant sa trace au Centre du Cercle.             

    N.B. : Les citations en italique sont de Fabienne Verdier.

                                                       

    « « l’Art de la Vie » - Feuilleton page 1, à propos de Fabienne Verdier« L’ART de la VIE » … Fab. Verdier – page 3 : la Maîtrise. »

  • Commentaires

    1
    Francis
    Lundi 14 Octobre à 18:26

    Très belle notion du poignet vide , on retrouve cette notion aussi dans le Qi Gong  vide" Wu Weï". Les encres de Michaux sont aussi très belles. FMG

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :