• « L’ART de la VIE » … Fab. Verdier – page 3 : la Maîtrise.

    Fabienne V. tient son pinceau verticalement et agit sur une surface horizontale selon la tradition chinoise. Elle travaille maintenant sur de très grandes surfaces disposées au sol, se plaçant elle-même sur ce plan : « Au centre du cercle j’ai la sensation d’être à l’endroit du non manifesté en cours de gestation... …Le cercle est la figure de l’infini et de la perfection... Vide générateur ou plénitude initiale ?... Cette figure n’a ni début ni fin, c’est la plus métaphysique qui soit, elle génère une plénitude active, quand mon pinceau trace, je suis au centre du cercle... je ressens la cohésion puissante entre l’âme, le corps et le ciel ».        Cf. document photo sur la page précédente du blog.

    « L’ART de la VIE » …  Fab. Verdier – page 3 : la Maîtrise. Le geste de l’artiste opère en un instant le fruit de son travail, après une longue préparation. « Le tableau est le fruit du vécu, une spiritualité́ portée par une substance physique : matière et action… Ce qui fait l’authenticité́ de l’Art est que l’artiste  animé par le besoin d’intensifier la vie, se trouve, se connait et atteind à l’unité́ intérieure ».

    Une passion disciplinée, une constante volonté une grande patience sont nécessaires, à l'écart de toute pensée parasite : « Le fruit d’un long travail est semblable à la révélation immédiate d’une connaissance qui vous dépasse, avec cette différence que l’on peut en avoir une compréhension foncière »

    Je pense que toutes ces citations sont de nature à évoquer certaines caractéristiques essentielles de notre démarche au sein du R.E.A.A.

    En Chine, lors d’une grave maladie, Fabienne Verdier dit avoir vécu sa mort :   « Il faut vivre sa mort pour être dépouillé́ des illusions, des prétentions, des complaisances. Être soi et faire sans faux semblants ».

    Intransigeante avec elle-même et sans concession, elle brûle périodiquement celles de ses œuvres qui ne répondent pas à l’éthique de son art : « le feu est purificateur et régénérateur... Détruisant l’enveloppe je me libère... une mutation intérieure me vivifie. »

    Devenue une artiste très en vue, on peut penser, à son écoute ou à la lecture de ses entretiens, qu’elle possède un ego bien dimensionné. Mais il est certain qu'elle a acquis les moyens de cet ego. L’authenticité́ de son art et de son mode de vie, ascétique, ne font aucun doute. Les parcours initiatiques sont multiples et personnels, le sien l’a amenée à réaliser en plénitude son “Art de la Vie“.

    Il nous reste à souhaiter que les propos initiaux du V.M., rappelés en page 1, accompagnent, en sagesse, le sens de notre recherche.

       « L’ART de la VIE » …  Fab. Verdier – page 3 : la Maîtrise.                     « L’ART de la VIE » …  Fab. Verdier – page 3 : la Maîtrise.                      « L’ART de la VIE » …  Fab. Verdier – page 3 : la Maîtrise.

    Documents :    à gauche, Sedes Sapienstiae - 183x135 cm.   -   Au centre, La ceinture de St luc, 150x350 cm.,  Musée de Bruges  -   A droite, une page de l'un des multiples carnets d'ateliers sur lesquels F.V. note ses réflexions pour préparer ses peintures.  Ci-dessous : "Yuan : le retour aux sources" - 2009 - Hauteur 183 cm, largeur 567 cm.

    « L’ART de la VIE » …  Fab. Verdier – page 3 : la Maîtrise.

                                                                                                                                                                

     

    « " L'Art de la Vie " - Fabienne V. - Page 2 : Apprentissage

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :